Voyager en train  : vos droits et compensations en cas de retard

Retard train

Avec l’approche grands départs estivaux, nombreux sont ceux qui vont prendre le train pour rejoindre leur lieu de vacances. Cela sera d’autant plus important cette année, avec la prise en compte collective du côté écologique du transport des déplacements en train.
Mais, malheureusement, on n’est jamais à l’abri d’un retard de TGV, Intercités ou OuiGo. C’est même le reproche principal fait par les usagers à la SNCF ! Mais, comme pour les retards d’un avion, les passagers d’un train en retard ont droit à des remboursements et compensations.
Cet article a pour but de informer sur vos droits et les compensations possibles en cas de perturbation ferroviaire, afin que votre voyage soit aussi serein que possible et que les vacances commencent vraiment dès le départ de la gare !

Les droits des passagers en cas de retard ou annulation

Que vous voyagiez en France ou dans un autre pays de l’Union Européenne, vous disposez de certains droits en cas de retards ou d’annulations de trains. Ces droits, régis par la réglementation européenne, imposent aux compagnies ferroviaires des obligations minimales en termes de compensation, d’information et d’assistance aux passagers.

Information et assistance

En cas de retard de plus d’une heure au départ de votre train, la compagnie doit vous tenir informé de la situation et des horaires prévus dès qu’ils sont disponibles. Vous avez alors deux options : continuer votre voyage avec un autre train sans coûts supplémentaires ou demander le remboursement intégral de votre billet.

Si le retard dépasse 60 minutes ou si le train est annulé, vous avez droit à une assistance gratuite comprenant des repas, hébergement si nécessaire, et transport entre la gare et le lieu d’hébergement. Vous pouvez également demander au personnel de bord de certifier le retard ou l’annulation sur votre billet pour justifier les frais engagés.

Compensations minimales

En cas de retard à l’arrivée, vous pouvez prétendre à une compensation sur le prix du billet :

  • 25% pour un retard entre 1 et 2 heures
  • 50% pour un retard supérieur à 2 heures

Les compensations doivent être versées par la compagnie ferroviaire dans un délai d’un mois suivant la date de demande.

Compensations spécifiques chez SNCF et ses filiales

SNCF propose différentes échelles de compensation en fonction du type de train emprunté. Voici ce qu’il faut savoir pour les trains TGV INOUI, Intercités, et OuiGo.

Train en retard, quels sont vos droits ?

TGV INOUI et Intercités

Pour les retards supérieurs à 30 minutes, vous pouvez obtenir un bon d’achat. Les compensations varient selon la durée du retard :

  • Moins de 30 minutes : aucune compensation
  • Entre 30 minutes et 1 heure : 25%
  • Entre 1 et 2 heures : 25% en bon ou virement
  • Entre 2 et 3 heures : 50% en bon ou virement
  • Plus de 3 heures : 75% en bon ou virement

Les détenteurs d’un pass MAX JEUNE bénéficient d’un bon d’achat non nominatif de 5 euros pour tout retard supérieur à 30 minutes.

OuiGo

Les compensations pour les trains OuiGo diffèrent légèrement :

  • Jusqu’à 1 heure : aucune compensation
  • Entre 1 et 2 heures : 25% en bon d’achat
  • À partir de 2 heures : 50% en bon d’achat

Comment réclamer votre compensation

Pour bénéficier de votre compensation, pensez à garder votre référence de réservation. Vous pouvez faire la demande en ligne dès l’arrivée de votre train et jusqu’à 90 jours après votre voyage.

Une fois la demande soumise, il faut attendre entre 24 et 48 heures pour recevoir un courrier électronique indiquant le montant de la compensation. Le bon d’achat sera ensuite envoyé électroniquement dans les jours suivants.

Démarches en ligne et suivi en temps réel

L’application SNCF permet de suivre votre train en temps réel, incluant les mises à jour des horaires et les éventuelles perturbations. Cette fonctionnalité vous aide à rester informé et à préparer efficacement votre demande de compensation.

Cas particuliers et assistance supplémentaire

Outre les retards, si la circulation ferroviaire devient impossible, la SNCF se doit de mettre en place des services de transport alternatifs pour les passagers dans les meilleurs délais. En cas de difficultés persistantes, des solutions alternatives peuvent être discutées directement avec le service client.

Anticiper et optimiser son voyage

Bien qu’on ne puisse pas prévoir un retard, il est toujours utile de s’informer sur les conditions de trafic et les règles de compensation avant de partir.

Voyager en train pendant les périodes chargées comme les départs de juillet et aout peut comporter des aléas, mais avec les bonnes informations et une préparation adéquate, vous pouvez vous assurer de bénéficier des compensations appropriées en cas de problème. Bon voyage et surtout bonnes vacances  !

Laisser un commentaire