Ce qu’il faut faire et ne pas faire lors d’un voyage en Asie !

Il est dit que par expérience, le voyage change votre personne et vous ouvre les yeux sur quelque chose que vous ne pouvez pas décrire tant que vous n’y êtes pas allé et que vous ne l’avez pas fait. En tant que nouveau voyageur, il est possible de tomber dans les pièges du tourisme, de perturber accidentellement les cultures locales et d’encourager les actes négatifs. Pour vous assurer de ne pas faire les mêmes erreurs que beaucoup de routards ont fait, voici quelques suggestions sur ce qu’il faut faire (et ne pas faire) quand vous voyagez en Asie.

Demandez une permission avant de prendre des photos

De nombreux voyageurs aiment se considérer comme des photographes semi-professionnels. Avec les blogs de voyage si populaires et les gens qui deviennent célèbres avec Instagram, qui ne voudrait pas s’y mettre ? C’est ce que tout le monde fait ! Obtenir ce cliché parfait est un impératif et cela implique souvent de photographier la population locale. Voici donc la règle d’or : demandez avant de prendre des photos des gens. Peu importe ce que vous voulez capturer, que ce soit une robe traditionnelle, les beaux visages de la population locale ou des enfants qui jouent, ne le faites jamais sans rien demander, c’est simplement de la courtoisie. Neuf fois sur dix, ils diront oui et poseront joyeusement pour vous, mais parfois ils ne veulent tout simplement pas se faire prendre, ils sont des humains après tout. Tout le monde sait à quoi ça ressemble d’être constamment photographié sans que les gens vous le demandent. Cela devient fatiguant et peut même vous rendre émotif.

Il va sans dire qu’en Asie, vous trouverez des régions pauvres auxquelles vous n’êtes pas habitué et il est déchirant d’être témoin de la pauvreté, mais soyez un peu sensible lorsque vous prenez vos photos pour les envoyer chez vous. Après tout, ce ne sont que des personnes qui essaient juste de continuer leur vie quotidienne, aussi difficile à croire que cela puisse être.

Ne donnez pas d’argent aux enfants des rues

Aussi décourageant que cela soit, il faut souligner que les enfants des rues ou sans abri des pays en développement ne devraient pas recevoir d’argent. Vous rencontrerez des enfants de la rue à travers les destinations populaires d’Asie, notamment Cambodge, Thaïlande, Inde et Philippines. Ce n’est peut-être pas ce que vous voulez entendre, mais vous devez regarder la situation dans son ensemble, surtout que beaucoup de ces enfants travaillent souvent pour des gangs. L’argent que vous donnez ne leur reviendra pas et bien que vous puissiez avoir l’impression de les avoir aidés, vous les avez simplement maintenu dans cette situation. Au lieu de l’argent, il vaut mieux leur offrir de la nourriture, des boissons ou des vêtements, des objets qui leur sont utiles mais ne peuvent pas être utilisés contre eux.

Quelque chose de mieux que cela, c’est leur offrir votre temps. Parlez-leur, ce sont des enfants! Apprenez à connaître leur situation et découvrez comment vous pouvez aider. En tant qu’étranger dans un pays en développement, vous aurez probablement une voix plus forte que celle des autres, en particulier auprès des responsables gouvernementaux, car ces pays dépendent du tourisme pour leur développement. Lorsque vous rentrerez chez vous, ces souvenirs resteront gravés dans votre esprit. Faites vos recherches et soutenez un organisme de bienfaisance légitime, ou contactez les responsables concernés pour tenter de changer les choses ou, mieux encore, passez votre prochaine aventure à faire du bénévolat!

Respectez les règles du temple

On se lâche tous en voyage et c’est très bien ! Si vous ne pouvez pas le faire, autant rentrer chez vous. Cependant, il est primordial que vous respectiez les cultures et les règles de votre environnement pour vous assurer de tirer le meilleur parti de votre expérience sans gâcher la vie des autres. Quelques-uns des principaux points chauds sont Angkor Vat (Cambodge), le Taj Mahal et le Temple d’Or (Inde), le Grand Bouddha (Hong Kong) et Wat Pho (Thaïlande). Cependant, c’est souvent dans les temples plus petits que l’on rencontre des règles plus strictes.

Ou que vous soyez, vous devriez essayer d’apprendre quelques phrases simples et des signes de respect, comme mettre vos mains ensemble en entrant ou en sortant et de prononcer « Namaste ! ». Pas de photos signifie pas de photos même si vous estimez que c’est digne pour Instagram. Si le short est interdit, portez un pantalon approprié ou un sarong, et si c’est un temple silencieux, ne parlez pas. Si les hommes et les femmes doivent passer par des entrées différentes, faites-le. Ce n’est pas beaucoup demander, surtout quand vous visitez un endroit qui vous donnera des souvenirs pour la vie.

Ne montez pas sur les éléphants

Lorsque vous visitez des endroits comme Bali, la Thaïlande et l’Inde et que vous commencez à chercher des choses à faire, malheureusement, chevaucher des éléphants abusés et enchaînés est encore une attraction touristique de premier plan. En d’autres termes, ne le faites pas. Peu importe à quel point on prétend bien s’occuper d’eux, ce n’est pas le cas. Leurs esprits sont brisés dans le processus d’entraînement à tenir les humains dans leurs bras, ils sont arrachés à leur environnement naturel et forcés à travailler. Les éléphants sont des animaux en voie de disparition. Vous pouvez aider à prolonger la vie de ces gentils géants en ne participant pas à cette horrible activité.

On sait que vous voulez passer du temps avec ces belles créatures. Il est conseillé de faire du bénévolat avec les éléphants sauvés du commerce touristique pour donner quelque chose en retour. Il existe plusieurs possibilités de visiter les sanctuaires d’éléphants à travers l’Asie, mais n’optez pas seulement pour le moins cher ou celui qui a la meilleure prestation, faites vos propres recherches et choisissez celui qui soutient réellement l’éléphant d’Asie en danger.

Il est aussi recommandé de visiter le Parc naturel des éléphants, où il n’y a pas de chaînes, pas de cages, pas de cruauté, et où les éléphants errent comme ils l’entendent. Vous êtes informés de la vie qu’ils ont menée et des raisons pour lesquelles ils ont été sauvés, tout en ayant l’occasion de les voir se nourrir et d’observer leurs manières majestueuses. Vous obtenez ce que vous payez et si vous dépensez un peu plus, vous pouvez vivre l’expérience de votre vie sans ajouter de la misère à ces animaux mythiques en voie de disparition.