Découvrir les Baléares, 5 îles si différentes.

Minorque - Voilier aux Baléares

Populaires, festives, authentiques et facilement accessibles, les Baléares, au large de la côte est de l’Espagne, constituent l’une des destinations vacances les plus prisées de l’Europe méditerranéenne.

Les Baléares, petit paradis naturel au cœur de l’Europe.

Il faut dire que la beauté naturelle de ses 5 îles principales et ilots va bien au-delà des plages bondées que le tourisme de masse a créées au fil des années ; hors des sentiers battus, l’archipel offre en effet une succession de criques désertes aux eaux cristallines, de falaises abruptes, et de petits villages isolés et pittoresques. Majorque, Minorque, Ibiza, Formentera…laquelle choisirez-vous ?

Majorque, la capitale moderne et fréquentée.

Envahie par le béton et le tourisme de masse, notamment dans les baies de Palma, Pollença ou encore Alcúdia, Majorque a encore néanmoins beaucoup à offrir aux amateurs de nature et de culture. Palma de Majorque, la capitale, se distingue d’ailleurs grâce au charme envoûtant de sa vieille ville, dominée par son imposante cathédrale gothique et le palais royal mauresque de l’Almudaina. Au-delà des côtes bondées, l’île regorge de petits villages pittoresques entourés d’oliviers et d’amandiers, comme Sóller, Valldemossa ou Fornalutx, mais aussi de routes sinueuses et reliefs accidentés, notamment dans la Sierra de Tramuntana, qui ravira les aventuriers de tous bords.

Minorque, un territoire naturel, sauvage et élégant.

Les plages de Minorque

Minorque, territoire le plus oriental des Baléares, se démarque remarquablement du reste de l’archipel ; encore relativement préservée par le tourisme de masse, elle reste l’île la plus authentique de toutes. Du moins, pour le moment. Les paysages du Nord, battus par les vents de la tramontane, forment des plaines sauvages verdoyantes, rouges et ocre, donnant sur des falaises escarpées, notamment dans le Parc Naturel de S’Albufeira d’Es Grau, autour du Phare de Favàrix. Au Sud, les criques idylliques se succèdent, délicatement bercées par les eaux turquoise de la Méditerranée. Mais Minorque, ce sont aussi des villages colorés, historiques et pittoresques, comme Maó, la capitale, ou Ciutadella. L’île regroupe également des sites préhistoriques de toute beauté, parmi les mieux conservés du pays.

Ibiza, la festive et Formentera, la bohème.

On la connait surtout pour ses étés festifs et ses discothèques envahies de jet-setters de tous horizons. Ibiza, bien qu’abimée – d’un point de vue esthétique – par ses imposantes infrastructures festives et touristiques, reste une île authentique, pour peu que l’on s’éloigne des sentiers battus, notamment de la capitale Ibiza (Eivissa) et de Sant Antoni de Portmany. Une fois les derniers fêtards partis, hors saison, la vie reprend son cours, dans le calme presque absolu, comme à Santa Eulària des Riu, Santa Gertrudis de Fruitera, ou dans la petite crique de Cala Salada. Forte de plus de 2600 ans d’histoire, Ibiza, à la différence de ses voisines, a vu passer de nombreuses civilisations, des Romains aux Almoravides, en passant par les Carthaginois et les Byzantins

À quelques kilomètres au Sud d’Ibiza, Formentera, la plus petite – mais non pas la moindre – des quatre îles principales, attire artistes bohèmes et amateurs de paysages naturels. Et pour cause ; ses plages de sable blanc, calmes, paisibles, et bercées par les eaux cristallines, constituent un véritable coup de cœur, loin du tumulte et de la foule d’Ibiza, Majorque, ou Minorque.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *